Le shampoing sans silicone

Ça fait un moment que je n’ai pas écrit sur mon blog, mais étant donné le nombre d’abonnés, ça ne change pas grand chose 😉

J’ai finalement réussi à trouver un shampoing sans silicone et sans tensio-actifs agressifs : shampoing à l’infusion de cédrat et de camomille de chez Léa Nature. Les débuts ont été moins difficile qu’avec la base neutre d’AZ. Surtout qu’entre-temps, je me suis plongée dans le net sur le sujet et j’en ai remonté quelques informations importantes : avec ce genre de shampoing, il faut bien masser pour faire pénétrer le produit et surtout, il faut bien bien bien rincé.

C’est sûr, mes cheveux ne sont pas encore aussi beaux qu’avec le silicone mais je m’en approche. Et la grosse surprise fut quand j’ai réutilisé ma base AZ : j’ai eu des cheveux vraiment jolis, comme avec un shampoing cracra. Du coup, je jetterais pas mon reste, nickel!

Rendez-vous dans quelques mois pour voir si l’évolution continue bien dans ce sens. Prochaine étape : le parfum. J’en ai un qui macère, on verra le résultat dans 3 semaines.

Publicités

1er bilan sur ma beauté home-made

Depuis quelques temps je suis passée au soins faits par mes petites mains pour mes produits beauté, il est donc temps de faire un premier bilan.

Le déodorant :

Franchement, celui-là, c’est ma plus belle réussite. Je m’y attendais pas du tout mais il est simple à réaliser et très efficace. J’ai tendance à transpirer beaucoup et avec lui, même s’il n’arrête pas la transpiration, côté odeur, c’est zéro. Après, le parfum de l’HE de tea tree est assez forte, personnellement ça ne me dérange pas, mais ce n’est peut-être pas le cas pour tout le monde. Ce serais vraiment sont seul défaut, mais le parfum s’évapore assez rapidement. Pour la recette, c’est ici.

Le démaquillant:

J’ai tenté plusieurs recettes, des simples et des compliquées et finalement, je suis revenu au liniment oléo-calcaire. J’ai juste remplacé l’huile d’olive par de l’huile d’amande douce. C’est efficace et rapide à faire.

Le shampoing :

Alors là, c’est le résultat le plus mitigé. Après avoir ajusté mes ingrédients en ajout de la base neutre shampoing de chez Aroma-zone, je suis pas très convaincue. Effectivement, ça lave. Si on ne met pas trop d’ingrédient, ça mousse très légèrement (si on en met trop, ça se transforme en eau!). Mon cuir chevelu sensible a apprécié l’absence de tensio-actifs irritants. Par contre, mes cheveux, pas du tout. Ils sont devenus tout raplapla, regraissant au bout de deux jours. Moi qui ai des cheveux avec beaucoup trop de volume, là j’en aurais bien gardé un peu parce qu’il y en avait plus du tout. Malgré le rinçage au vinaigre de cidre, ils n’étaient pas non plus très brillants. Du coup, je suis revenu au shampoing beurk-beurk.

Après quelques recherches sur le net, ce résultat serait peut-être du à l’absence de silicone. Les cheveux ont besoin d’un temps d’adaptation, un temps de désengorgement de tout ce silicone absorbé au fil des ans. A tester de nouveau donc, mais sans doute l’été, où sortir avec des cheveux mous et gras sera moins un problème, là au boulot, c’était pas facile tous les jours.

La routine:

Pour une peau plus jolie, j’ai décidé d’instaurer une routine beauté. Une routine, c’est quoi? des gestes que l’on répète tous les jours, matin et soir. Pour mon visage bien attaqué par une dermite, j’ai opté pour le gel d’aloè vera. Le soir, après le démaquillage et sur peau sèche, une noisette de gel d’aloe vera et ensuite une noisette d’huile végétale de noisette. L’idéal pour ma peau aurait été de l’huile végétale de Jojoba pour ses propriétés régulatrices de sébum, mais j’en avais pas alors, l’huile de noisette c’est pas mal aussi. D’autant qu’elle pénètre facilement et sent super bon. Le matin, après la douche, hop encore du gel d’aloe vera mais pas d’huile. Allez savoir pourquoi, le matin elle a du mal a être absorbé et je reste brillante toute la matinée. Depuis que j’ai instauré cette routine, ma peau s’est légèrement améliorée.

J’ai testé avec de l’huile de coco, mais ma peau n’a pas aimé du tout et de gros boutons d’acné sont apparus :,(. Dommage, j’adorais le parfum de cette huile. Le beurre de karité, ma peau n’est pas très fan non plus, sauf sur le front où j’ai la peau très sèche.

Mes prochains tests:

Que me reste-t-il à tester encore? Déjà, trouver un shampoing moins beurk mais qui me laisse de jolis cheveux. Je testerais le shampoing de chez Aroma-zone pendant les vacances. Je dois aussi créer un soin pour les poches et les cernes, mais il me manque des ingrédients, on verra donc à ma prochaine commande. Le parfum est aussi dans mon collimateur, mais vu le nombre d’huile essentielle qu’il faut, ça attendra aussi. Le savon, ça c’est quelque chose que j’aimerais faire. Coup de chance, ma collègue en fabrique depuis pas mal de temps et la semaine prochaine, je fais un atelier chez elle 🙂

Voilà, pour un premier bilan c’est pas trop mal. Il me reste des progrès à faire et plein d’autres choses à tester, et c’est tant mieux!

Test du déodorant fait maison

Je suis toujours dans mes tests de produits de beauté 100% naturels et faits maison. Depuis quelques jours, je teste un déodorant naturel. Ça fait quelques temps déjà que j’évite les déo remplis de sels d’aluminium, je me suis donc tournée vers un déo bio sans sels d’aluminium, mais c’est pas franchement efficace à moins d’en remettre plusieurs fois dans la journée.

Pour faire mon déodorant, j’ai suivi la recette de Biotyfolies (disponible ici). J’ai modifié la recette en fonction de ce que j’avais sous la main. Voici donc ce que ça donne :

Pour un flacon roll-on (commandé chez Aroma-zone, eh oui encore eux) de 50 ml :

1 cuillère à café de bicarbonate de soude (naturellement déodorant) – 41 ml d’eau (de l’eau du robinet, hein toute simple, mais on peut la remplacer par de l’aloé vera ou un hydrolat voire une infusion) – 20 gouttes d’huile essentielle de tea tree (anti-fongique et anti-bactérien) – 10 gouttes d’huile essentielle de lavande (cicatrisante et anti-inflammatoire) – 10 gouttes d’extrait de pépins de raisin (conservateur naturel) – 0,5 g de gomme de guar (épaississant) – 0,5 g d’aloé vera (hydratant, cicatrisant, apaisant et purifiant).

On procède comme ça : On verse l’eau moitié moitié dans deux bols (à peu près 20 ml dans chaque bol, quoi). Dans le bol n°1, on verse le bicarbonate de soude et on fouette. Dans le bol n°2 on verse l’aloé vera et on fouette. On ajoute ensuite les huiles essentielles. Puis on verse le contenu du bol n°1 (eau + bicarbonate) dans le bol n°2. On fouette jusqu’à ce que le mélange devienne homogène et onctueux. On ajoute l’extrait de pépins de raisin (ou EPP pour ceux qui veulent se la péter) et on verse tout ça dans son flacon roll-on et c’est tout. Simple, non? et diablement efficace.

J’ai trouvé aussi une recette de déodorant dur, comme les sticks, pour celles qui n’aiment pas les dessous de bras mouillés. Faut que je teste ça et je publierai dès que ce sera fait.

Test du shampoing maison avec la base neutre d’Aroma-zone

Shampoing fait maison Alors après le flop de mon shampoing à la poudre de Sidr ici, me revoici avec un nouvel essai. Cette fois-ci j’ai utilisé la base neutre de shampoing de chez Aroma-zone et je l’ai customisé pour en faire un shampoing traitant. Voici ma patouille pour un flacon de 100 ml : j’ai rempli au 3/4 le flacon avec la base neutre puis j’ai ajouté 1 cuillère à soupe de poudre de Neem (calme les irritations) diluée dans un peu d’eau chaude, 5ml d’algo-zinc, 1 cuillère à café d’huile de bourrache, 40 gouttes d’huile essentielle de tea tree, 10 gouttes d’huile essentielle de lavande et 20 gouttes d’huile essentielles d’orange.

J’ai laissé reposé la mixture une journée (d’où le test de shampoing à la poudre, fallait bien que je me lave les cheveux) et ce matin, me voici en phase d’essai. Déjà, la couleur, avec l’ajout de la poudre de Neem, ça donne un vert algue, un peu perturbant. Ensuite, le shampoing est très liquide, pour appliquer, c’est pas très pratique. Il mousse peu mais je m’y attendais vu qu’il y a moins de saleté dans celui-là. Du coup, j’ai bien massé les cheveux, cuir chevelu et pointes et au final, ben oui ça lave. L’odeur est plutôt agréable, et heureusement, parce qu’elle est tenace. Les cheveux sont propres et doux.

Pour l’aspect traitant, faudra attendre quelques jours. Déjà, ça m’étonnerait que ce soit efficace immédiatement vu la crise de dermite que je me paye, et puis après chaque shampoing, ça me calme toujours un peu. Mais c’est déjà un plaisir de se laver sans produits chimiques.

Dimanche, j’ai fait mon petit chimiste et en plus du shampoing et de la mixture aux poudres, j’ai fabriqué un déodorant et un démaquillant. Pour le déo, j’attendrais ce soir pour le valider et pour le démaquillant, ben même chose, j’attends de me démaquiller ce soir. J’en profiterais pour tester mon cadeau de noël : des lingettes lavables faites par ma maman.

Essai du shampoing à la poudre

Depuis pas mal de temps déjà, j’ai envie de laisser tomber les shampoings industriels comme j’ai laissé tomber les gels douche. D’autant que je suis atteinte depuis des années de dermite seborheique. Ça va, ça vient mais là je reprend le boulot dans quelques jours et du coup je stresse à mort (3 ans d’absence, ça fait un bail), et comme à chaque fois que je stresse, la dermite galope sur mon crâne et envisage sérieusement de s’étendre à mon visage. Pour enrayer cette invasion, j’ai décidé de riposter naturellement.

Une commande chez Aroma-zone plus tard, et me voilà équipée. Ce matin, je me suis mise à la tambouille. Pour les cheveux j’ai commencé par un shampoing à base de poudre. Comme je n’ai trouvé aucune recette précise, j’y suis allée au feeling.

Voici mon test n1 : 2 cuillère à soupe de poudre de neem (calme les démangeaisons) – 3 cuillère à soupe de poudre de sidr (poudre lavante) – 10g d’Algo-zinc (efficace contre la dermite) – de l’huile de bourrache (un peu au pif) – 1 cuillère à soupe de miel (pour l’hydratation) – 10 gouttes d’huile essentielles d’Orange ( pour l’odeur mais franchement pas efficace)

Alors, pour le mettre sur les cheveux, c’est super bizarre, on dirait des algues, surtout que ça en a la couleur et l’odeur. J’ai laissé poser 5 minutes et j’ai rincé. Facile à rincer. Par contre, les cheveux sont mal lavés, toujours un peu gras et font très gonflant, moi qui ne manque pas de volume, bof!

Du coup, pas trop convaincue. Je fais des recherches sur mon copain Google, et là je le rend compte que c’est plus un masque qu’un shampoing et qu’il faut laisser poser 1h 😅. Non mais je suis blonde, moi! Test n1, faussé quoi.

Bon demain, je tente un shampoing avec une base neutre de chez Aroma-zone, on verra ça.

La famille bonhomme de neige

Ce matin, pour amuser mon petit dernier, on a réalisé des bonhommes de neige en chaussettes. Il a adoré les remplir de riz, et encore plus à en mettre partout. Il a dessiné sur un des bonhommes parce que « c’est beau comme ça ». Et parce que cette suprématie masculine a assez duré, j’ai fabriqué aussi une bonnefemme de neige 😋.

Trouverez-vous a quel personnage de dessin animé ressemble l’un des bonhommes? Mes fils ont trouvé, ouf! Je l’ai pas trop loupé 😄